Exposition Alfons Alt : So a Gaudi

Le 15 novembre 2017
dans Actualités, Expositions

Monographie


Vernissage
mardi 5 décembre
Exposition
du mercredi 06 dcembre 2017 au mercredi 22 fvrier 2017

L’Artothèque a le plaisir d’accueillir Alfons Alt pour une grande exposition d’altotypes autour des notions d’animal, de végétal et de minéral.

Extrait de l’entretien publié à l’occasion de cette exposition dans le Cahier de l’Artothèque n°67.

« A. Alt : Mon premier sujet pendant quatorze ans c’était le bestiaire, le monde animal. Le végétal est venu après, et je continue à travailler dessus.
A : Tes photos d’architectures, de végétaux sont venues après celles du règne animal ?
A. Alt : En fait, c’était il y a très longtemps, je commençais aussi à photographier l’urbain et le minéral. Mais
c’est ensuite devenu comme une évidence pour moi,déjà par cette allitération, animal, végétal, minéral, ça
finit par « –al ». Ça me parle !
A : Al-fons Al-t ! Cela s’apparente à un travail de taxonomie, de recensement du monde, comme ce catalogue informatique très systématique et précis que tu fais de tes oeuvres, avec un maximum d’entrées et d’index, et qui nous a impressionnées.
A. Alt : Oui, et en même temps je n’ai pas la prétention de recenser réellement…
A : Un recensement de ton monde ?
A. Alt : Et aussi ce besoin de faire un catalogue raisonné, de classifier, d’ordonner. C’est parce qu’en fait il n’y a aucun ordre en soi, tout cela naît d’une manière complètement organique…
A : On a l’impression que finalement, le catalogue devient impossible : plus on classe, plus cela se ramifie, se répand. Classifier, même si cela t’importe, même si tu élabores avec soin ton catalogue raisonné, comme tu es un « cueilleur » du monde, c’est peut-être moins important pour toi que créer des sensations et des rapprochements dans l’élaboration de ton monde. »

Pin It

Comments are closed.